GRANDE INTERVIEW : Charles Adrianssens & Paul Montjotin : "Le temps est un objet très complexe. Sa définition même pose problème."

Déconstruction du Regard Masculin : Le Puissant Roman de Salma El Moumni

Adieu Tanger, Salma El Moumni

Adieu Tanger, Salma El Moumni

Adieu Tanger, Salma El Moumni

Premier roman de Salma El Moumni racontant le pouvoir destructeur du regard des hommes.

Alia est lycéenne, elle habite Tanger.

Chaque jour, elle réalise que son corps dérange dans les rues qu’elle emprunte – elle est déshabillée du regard, sifflée, suivie.

Tandis que ses parents croient la protéger en lui conseillant d’être plus discrète, l’adolescente refuse cette injonction à l’invisibilité et veut comprendre les raisons du désir masculin.

Lire aussi cet Article… Beyrouth sentimental de Daniel Rondeau

Effet destructeur regard masculin

Alors, Alia commence à se prendre en photo. Dans le secret illusoire de sa chambre, elle pose, s’allonge, se cambre, observe ce corps que les hommes guettent.

Si Alia aime secrètement un garçon plus âgé qu’elle, c’est dans les bras de Quentin, un expatrié français de sa classe, qu’elle tombe finalement.

Mais loin du fantasme de ses mèches blondes et de quelques accords de guitare, elle découvre que la liberté n’a que peu de poids face à la réputation d’une femme.

Pour s’être refusée à Quentin, ses photos se retrouvent sur internet.

L’article 483 du Code pénal marocain, condamnant à l’emprisonnement toute forme d’outrage public à la pudeur, ne lui laisse dès lors pas d’autre choix que la fuite.

Alia fait de Lyon sa ville d’exil, travaillant comme serveuse dans un restaurant sur la Saône. Désormais réduite à n’être qu’une Arabe aux yeux des Français, elle est finalement rattrapée par le visage de Quentin qui menace de la faire sombrer dans la folie.

Devra-t-elle à nouveau tout quitter pour survivre ?

Quitter son pays, sa ville, son corps, partir si loin qu’elle doute à présent pouvoir un jour revoir Tanger…

Le premier roman de Salma El Moumni raconte le pouvoir destructeur du regard des hommes.

De sa plume acérée, la jeune romancière marocaine explore la question du désir, de la dissociation et de l’impossible retour. Une entrée fracassante en littérature.

Née au Maroc, Salma El Moumni a grandi à Tanger avant de venir faire ses études en France. Ancienne élève de l’École Normale Supérieure de Lyon, elle vit aujourd’hui à Paris.

LaPresseDuSoir : Une façon nouvelle et innovante de lire l'actualité