GRANDE INTERVIEW : Charles Adrianssens & Paul Montjotin : "Le temps est un objet très complexe. Sa définition même pose problème."

Cher Canard, Par Christophe Nobili

Un séisme qui secoue un temple de la presse française.

Christophe Nobili est journaliste au Canard  Enchaîné. Il y a trois ans, il découvre l’existence de la carte de presse d’Edith Vandendaele, salariée de la rédaction pendant vingt-cinq ans.

Problème : il ne l’a jamais vue. Il tique. Enquête.

Et s’aperçoit que, de 1996 à 2020,  le salaire mensuel d’Édith a oscillé entre 4 et 6 000 euros brut. Augmentée chaque année, bénéficiaire  de primes, la dame a touché, en tout, un peu plus de 1,5 million d’euros.

Avec les charges, ce montant s’élève à 3 millions pour l’entreprise.

Cette affaire ressemble un peu trop à l’emploi fictif de Pénélope Fillon, que Christophe Nobili avait lui-même révélé en 2017… Elle le plonge dans une cruelle désillusion.

Le récit d’un dilemme, d’une investigation secrète et  d’un séisme qui secoue un temple de la presse française.

Christophe Nobili est entré au Canard Enchaîné en 2005. Suite à sa découverte et aux investigations menées au sein de sa rédaction, il a déposé plainte en mai 2022 auprès du procureur de la République de Paris.

L’enquête est en cours. Depuis, il bénéficie du statut de lanceur d’alerte.

LaPresseDuSoir : Une façon nouvelle et innovante de lire l'actualité