GRANDE INTERVIEW : Charles Adrianssens & Paul Montjotin : "Le temps est un objet très complexe. Sa définition même pose problème."

La mort de Murat, Par Idrissi Tommy Wieringa

Un récit poignant sur le destin tragique des clandestins au détroit de Gibraltar

La mort de Murat, Par Idrissi Tommy Wieringa

Un ferry en provenance de Tanger traverse le détroit de Gibraltar par une chaude matinée d’été.

Au moment où Ilham et Thouraya posent le pied sur le sol européen, les deux Néerlandaises d’origine marocaine découvrent que Murat, le jeune clandestin de dix-neuf ans qu’elles avaient caché dans le coffre de leur voiture, est mort étouffé.

Leur nouvel ami et protecteur rencontré au Maroc, qui a arrangé le passage du jeune homme, disparaît aussitôt.

Devant elles, la terre rouge espagnole s’étend à perte de vue.

Lire aussi cet Article… « Moi, Lucho » de Luc Leblanc

Les deux femmes entament leur périple en voiture, avec ce corps dissimulé dans leur coffre, cherchant désespérément le courage de s’en débarrasser.

Elles se souviennent : c’est Murat qui les avait suppliées de l’aider à quitter son bidonville marocain, sa mère s’était jetée à leurs pieds.

Comment auraient-elles pu lui refuser cette chance, celle de construire une vie aux Pays-Bas et de fuir la misère ?

La Mort de Murat Idrissi  raconte l’histoire de milliers de morts anonymes, ces personnes que l’on retrouve chaque année le long des routes espagnoles, fauchées en plein envol.

Traduit du néerlandais par Isabelle Rosselin

Tommy Wieringa est né à Goor, aux Pays-Bas. Il a écrit une douzaine de romans traduits dans plus de vingt langues. Et a connu un succès international en 2004 avec Joe Speedboat (prix F. Bordewijk). Lauréat du Prix Libris, Prix Bookspot du Jury et des Lecteurs.

LaPresseDuSoir : Une façon nouvelle et innovante de lire l'actualité