GRANDE INTERVIEW : Charles Adrianssens & Paul Montjotin : "Le temps est un objet très complexe. Sa définition même pose problème."

Les Portes du paradis de Taleb ALREFAI

Les Portes du paradis Taleb ALREFAI

Yacoub, un Koweïtien d’une soixantaine d’années, consacre tout son temps à la gestion de ses nombreuses et fructueuses affaires.

Sa femme, frustrée par l’usure de leur couple, comble le vide de son existence par une consommation effrénée.

Mais le luxe dans lequel baigne leur famille ne peut masquer les échos d’une terrible absence.

Celle d’Ahmad, le plus jeune fils, qui a tourné le dos aux siens pour s’engager dans une organisation djihadiste en Syrie.

Lorsque Yacoub se découvre une attirance aussi irrémédiable qu’inattendue pour une de ses employées.

Une jeune femme d’origine iranienne, il manque perdre pied.

Pris entre l’inquiétude pour le sort de son fils. Et l’exaltation que lui procure cette relation naissante, il apprend soudain qu’Ahmad est retenu en otage par un groupe terroriste rival qui réclame une rançon colossale…

Véritable immersion dans le quotidien d’une famille koweïtienne ultra- riche.

Ce roman captivant questionne le désir, les dynamiques familiales douloureuses et les ressorts du djihadisme.

À travers les doutes de cette figure patriarcale amenée à repasser sa vie et ses choix au prisme de bouleversements imprévus.

C’est le tableau d’une société très actuelle que brosse l’auteur, dans laquelle s’opposent générations et visions du monde.

Lire aussi cet Article… Si tu savais, c’est merveilleux de Marie-Christine Barrault

Il a été nommé chevalier des Arts et des Lettres en France en 2023.

Taleb Alrefai est né au Koweït en 1958.

Après avoir travaillé comme ingénieur civil, il a rejoint le ministère koweïtien de l’Information où il occupe un poste de responsabilité au Conseil national de la culture, des arts et des lettres.

Auteur d’une douzaine de romans et de recueils de nouvelles qui portent notamment sur la condition féminine dans son pays.

Et sur celle des travailleurs immigrés.

Son roman «Ici même» a paru en 2016 chez Sindbad/Actes Sud, suivi en 2018 de «L’Ombre du soleil».

Il a présidé en 2009 le jury de l’International Prize of Arabic Fiction. Fondé le Prix de la nouvelle et a été désigné en 2021, dans le cadre du salon du livre de Sharja h, comme la personnalité culturelle de l’année.

Il a été nommé chevalier des Arts et des Lettres en France en 2023.

LaPresseDuSoir : Une façon nouvelle et innovante de lire l'actualité