GRANDE INTERVIEW : Charles Adrianssens & Paul Montjotin : "Le temps est un objet très complexe. Sa définition même pose problème."

Soumise, Par Christine Orban

« Raconter Jacqueline, c’est affronter un paradoxe : donner une lumière extérieure à celle qui vivait pour l’effacement, l’ombre et le renoncement… »

Soumise de Christine Orban,

Qui est Jacqueline, celle que Blaise Pascal aimait le plus au monde, si méconnue et si essentielle dans la vie et l’œuvre de son génie de frère ?

Lui mathématicien, elle poétesse, lui austère, elle charmante, lui dans la lumière, elle dans l’effacement.

Ces deux-là sont frère et sœur et forment un couple. Deux êtres exceptionnels s’aiment et se déchirent. Elle le veut parfait, il cède au divertissement. Elle le veut croyant pas savant, il pense que l’on peut être croyant et savant. 

C’était une âme forte, un sacré tempérament et pourtant soumise.

Elle soignera sans relâche ce frère en perpétuel défi contre lui-même, renoncera aux dons qui ont fait l’admiration de Corneille et Richelieu. Le grand Siècle pèse sur la destinée des femmes.

Blaise ne pouvait pas se passer d’elle, elle ne pouvait pas se passer de Dieu. Christine Orban lève le voile sur cette relation ardente, fusionnelle, conflictuelle et en tire un récit follement romanesque.

Christine Orban est l’auteur d’une vingtaine de romans, récits et recueils qui ont connu un succès.

LaPresseDuSoir : Une façon nouvelle et innovante de lire l'actualité