GRANDE INTERVIEW : Charles Adrianssens & Paul Montjotin : "Le temps est un objet très complexe. Sa définition même pose problème."

La prochaine fois que tu mordras la poussière de Panayotis Pascot

Panayotis Pascot

Une écriture ultra franche et frontale.

Panayotis Pascot

Panayotis Pascot s’attaque d’une plume tranchante et moderne à trois  thématiques qu’il tisse pour composer un récit autobiographique  aussi acide  qu’ultralucide.

La relation au père, l’acceptation de son  homosexualité et la dépression s’enchevêtrent ici dans un violent  passage à l’âge adulte.

Lire aussi cet Article… Splendeurs et Misères des courtisan(e)s !

Mais la lumière en sort toujours, d’un regard, d’une façon d’observer le quotidien avec autant de tendresse et d’humour que de clairvoyance.

« Ce livre me fait peur. Le processus a été douloureux. Mon père nous  a annoncé qu’il n’allait pas tarder à mourir et je me suis mis à écrire.  Trois années au peigne  fin, mes relations, mes pensées paranoïaques,  mon rapport étrange à lui, crachés  sur le papier. Je me suis donné  pour but de le tuer avant qu’il ne meure.  C’est l’histoire de quelqu’un qui cherche à tuer. Soi, ou le père,  finalement ça revient au même. »

Panayotis Pascot est comédien et humoriste. Après deux ans au Petit Journal puis à Quotidien, il se lance dans un seul en scène intitulé Presque, désormais disponible sur Netflix, et dont il clôture la tournée à succès en 2022.

Il a pu être aperçu au cinéma, entre autres, dans Mon chien stupide d’Yvan Attal, Le Daim de Quentin Dupieux ou encore dans la série De Grâce de Vincent Cardonna.

LaPresseDuSoir : Une façon nouvelle et innovante de lire l'actualité