GRANDE INTERVIEW : Charles Adrianssens & Paul Montjotin : "Le temps est un objet très complexe. Sa définition même pose problème."

La libraire du Caire, Nadia Wassef

La libraire du Caire, Nadia Wassef

Dans les rues du Caire résonne une étrange musique : l’écho des appels à la prière, les insultes furieuses lancées entre les conducteurs, les cris des vendeurs ambulants.

C’est là qu’elle a grandi, et c’est là, dans le quartier de Zamalek, cette île fluviale entourée d’un désert que, le 8 mars 2002, avec sa sœur Hind et son amie Nihal elle a inauguré Diwan, la première librairie moderne et indépendante d’Égypte.

Nadia Wassef connaît cette chanson par cœur.

Alors que la culture traversait une mauvaise passe, les trois femmes décidèrent de tenter l’impossible et se jurèrent de redonner aux Cairotes le goût de la lecture.

Sans formation ni expérience professionnelle dans ce domaine, elles durent affronter la censure, le patriarcat, les clients excentriques, les employés rebelles et donner tort à tous les tristes sires qui leur serinaient qu’elles ne réussiraient pas et feraient mieux de rester dans leur cuisine.

Vingt ans après, avec plus d’une dizaine de succursales à travers le pays, 150 employés et des clients assidus.

Diwan est une véritable institution en Égypte.

Comment en sont-elles arrivées là ?

Lire aussi cet Article… Soumise, Par Christine Orban

Nadia Wassef nous raconte ici l’incroyable histoire de cette aventure entrepreneuriale, humaine, et littéraire.

Au fil de ses mémoires, on croise des habitués hauts en couleur. Comme l’exigeant docteur Medhat, Samir le chauffeur qui a un avis sur tout, et on tombe à notre tour sous le charme des trois femmes de Diwan : Nihal la sérieuse contemplative, Hind la taiseuse pleine de sagesse et Nadia, la perfectionniste aux accents parfois dictatoriaux.

La Libraire du Caire  est le portrait détonnant d’une Égypte moderne. Loin des guides touristiques, un cri de ralliement féministe, ainsi qu’une magnifique déclaration d’amour aux librairies du monde entier.

Traduit de l’anglais par Sylvie Schneiter

Nadia Wassef est l’une des trois fondatrices et propriétaires de la librairie Diwan en Égypte. En 2014, 2015 et 2016 elle figurait sur la liste Forbes des 200 femmes les plus puissantes du Moyen-Orient. La Libraire du Caire, son premier livre, a été traduit en 11 langues.

LaPresseDuSoir : Une façon nouvelle et innovante de lire l'actualité